01 mars 2012

Il faut vendre du rêve

Il faut vendre du rêve est la phrase favorite des publicitaires et des cinéastes. Mais aujourd'hui ils se font doubler par les nouveaux bâtisseurs de château en Espagne : François Hollande et sa petite troupe les joyeux utopistes : Simplet, Prof, et Grincheux (je vous laisse deviner qui est qui).

Pour eux gouverner la France, combattre la crise et la supprimer , rien de plus simple : Un peu de démagogie avec de l'utopie et le compte est bon.

L'ennui est que ça pourrait marcher. Les français se sentent tellement oubliés, incompris et sans espoir qu'ils seraient prêts à voter pour un candidat qui leur vend du rêve.

Mais le rêve porte bien son nom : Ce n'est rien de palpable, de concret, de réaliste. Dans notre cas le rêve peut même nous entraîner au fond du gouffre, sans plus aucunes sorties de secours. 

N'oublions pas que malgré le sentiment d'échec et d'appauvrissement que nous avons (aidé par la désinformation de certains médias et candidats), notre pays se porte mieux que l'a plus part des pays de la zone euro. Et cela, que Monsieur Hollande le veuille ou non, c'est grâce aux réformes de Nicolas Sarkozy.

De plus si la France a toujours sa place dans le monde c'est grâce au leadership du président.

Car, soyons réalistes, les utopies de la gauche ne peuvent que marché dans le monde des bisounours. Malheureusement, ce n'est pas notre monde

Posté par romanin à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires sur Il faut vendre du rêve

Poster un commentaire