29 février 2012

Dans le brouillard du conflit syrien

Le mot du jour sera consacré à notre compatriote Edith Bouvier prisonnière, ou pas, du brouillard qu'est le conflit syrien.

D'avance je sais que certains d'entre vous vont me dire : "Elle n'avait qu'à pas y aller", "Elle a une petite blessure et elle ameute les médias du monde entier", "Et le peuple syrien dans tout cela" ...

Tout d'abord Edith Bouvier a été en Syrie pour que nous puissions être informé de ce que le peuple syrien subit. Elle a donc prit un risque volontaire pour donner une image et une voix aux malheurs de ce peuple.

N'oublions pas, également, qu'elle a été prise dans un guet apens où elle a vu mourir plusieurs de ses confrères. Certes elle s'en est sortie avec une double fracture, qui est loin d'être une blessure bénigne. Mais on ne va quand même pas lui reprocher d'être en vie !

Il est vrai que son histoire prend la place du conflit syrien dans les médias. Mais, au risque de choquer, cela ne change pas grand chose ...

La Syrie est un pays fermé où les quelques informations qui "s'échappent" sont soit contrôlés par le pouvoir soit peu fiables. Pour preuve, même les services de renseignement de la France et des États Unis n'arrivent pas à connaître le fin mot de l'histoire.

Il est essentiel pour un pays comme la France de porter secours à ses ressortissants quand la vie de ceux ci est en danger. Mais il ne faut pas pour autant oublier le malheur du peuple syrien.

Pour conclure je tiens à relever un paradoxe : Quand les pays occidentaux s'occupent de la politique d'autres pays ont crie à l'ingérence, aux réflexes coloniaux etc ... Mais quand les occidentaux ne font rien, d'un point de vue militaire, ont crie à l'abandon ... 

Posté par romanin à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

Commentaires sur Dans le brouillard du conflit syrien

Poster un commentaire